Selon le bilan statistique de l’administration universitaire francophone et européenne en médecine et odontologie (AUFEMO), en 2019, 59 257 étudiants étaient inscrits en PACES en France pour seulement 14 928 places en médecine. Qu’est-ce qui motive ces futurs étudiants de médecine à se projeter dans un parcours si long, marqué par de nombreux sacrifices ? La vocation est-elle le seul ressort de leur motivation ?  Aujourd’hui, ressentent-ils encore la vocation ? 

63% des étudiants en PACES se réorientent ou abandonnent au bout de deux ans d’études. (DREES)

Du latin « Vocare », la vocation désignait l’appel de dieu à s’engager dans la vie religieuse. La vocation médicale serait la métamorphose de cette vocation religieuse, comme un appel à guérir.  

Les études de médecine en France, constituent un long parcours souvent raconté, parfois exagéré, voire ignoré. Nous souhaitons mettre en lumière les différentes motivations qui ont poussé des jeunes de 18 à 22 ans, à entamer le chemin des études de médecine. En 2017, une enquête de Appel Medical Search révélait que 74% des étudiants de médecine en France souhaitaient réaliser un métier utile. Résonance a donc choisi, à travers les témoignages de 5 étudiants en médecine et l’analyse de 2 médecins, l’un auteur d’une thèse, l’autre d’un article sur la vocation médicale, d’incarner la question de la vocation. Il est question d’ambition, de sacrifices, de rêves mais aussi d’anecdotes et de choix de vie. Ces témoignages retracent des parcours inspirants qui convergent tous vers un même horizon : devenir médecin. 

Powered by RedCircle