Mon grand-père m’a dit hier que « les rappeurs ne sont pas des chanteurs, qu’ils ne savent rien faire de mieux que d’insulter». Pourtant, moi j’aime le rap. Il ne me quitte jamais à vrai dire ; que je sois triste, joyeux, ou encore en colère. Sa musicalité m’inspire, ses textes aussi. Il m’arrive même souvent de le trouver beau. 

BOnjour
La Block Party, un événement des années 90 qui perdure encore aujourd’hui.

Violences, bagarres, insultes : voici l’image du rap véhiculée par les médias traditionnels. Le rap est blâmé par le cliché d’agressivité. Genre le plus streamé, la diversification opère au sein de l’industrie musicale. Le mouvement connaît son âge d’or, donnant accès à une multitude d’options. Car le rap poétique existe, il attend seulement d’être mis en valeur. 

Résonance, avec La Raison des Lignes, s’éloigne des a priori et s’immisce dans la contemplation de l’un des arts les plus décrédibilisé de notre société. Réconcilier rap et médias: telle est notre mission. 

Powered by RedCircle