Quelle drôle de société où les hommes se doivent de ne pas pleurer, d’être musclé ou d’avoir une barbe. C’est assez : il est temps de casser les codes de la virilité et de se réapproprier ce vieux concept. Et qui de mieux que les hommes pour en parler ?

Du chevalier fidèle, aux féroces gladiateurs, jusqu’au héros grecs, les codes de la virilité n’ont cessé de changer à travers l’Histoire. L’objectif a pourtant toujours été le même : créer un code culturel qui dicte la conduite à suivre pour devenir un homme accompli. Et même si ceux du XXIe siècle ne portent plus de pic ou de cotte de mailles, ils n’échappent pas aux injonctions de la perfection masculine.

À grand coup d’haltères, de Tinder ou de Call of Duty, les garçons sont encouragés à prouver leur virilité afin de correspondre à un idéal qu’on leur vend dans les pubs pour shampoing. Les mots d’ordre : force, fermeté et reproduction. Les modèles : Chuck Norrris, Jason Momoa et Jamie Dornan. Alors tous s’exécutent pour se couler dans le rôle qui leur est assigné par la société.

Tous ? Non ! Une nouvelle vague d’irréductibles cherche à se réapproprier ce terme poussiéreux. À bas la dictature des abdos et de la performance sexuelle ! Non à l’éducation sexiste et au culte de la puissance ! Et si les hommes pouvaient pleurer, mettre un tutu ou avoir du ventre ?

Testostérone, c’est le podcast qui donne la parole aux hommes sur la virilité. Générations, cultures et éducations s’entrechoquent, pour déconstruire les stéréotypes et redéfinir ce vieux concept. En quatre épisodes, découvrez comment ils dépoussièrent les codes et se réapproprient leur corps, leur esprit et leur sexualité.

Powered by RedCircle

Powered by RedCircle

Powered by RedCircle

Powered by RedCircle

Powered by RedCircle