Immunité collective : la vague Omicron va-t-elle changer la donne ?

L’immunité collective contre le Covid-19, un pur mirage ? Ou bien parviendrons-nous à édifier cette digue pour faire barrage à la circulation du virus SARS-CoV-2 ?Promise dès le début de la pandémie, cette barrière protectrice n’a cessé de sembler s’éloigner, à mesure qu’apparaissaient de nouveaux variants du coronavirus, toujours plus contagieux, et qu’ils se répandaient à travers le globe. L’arrivée des vaccins, début 2021, a réinsufflé de l’espoir.

Cet horizon apaisé a paru se rapprocher, et l’on s’est repris à rêver d’un monde débarrassé de la pandémie de Covid-19, grâce à la vaccination de masse et à une fréquente exposition aux infections naturelles. Combinées aux vaccins, les vagues successives allaient bien finir, espérait-on, par nous permettre de construire, peu à peu, des lignes de défense efficaces contre l’envahisseur microbien. Une part suffisante de la population mondiale serait ainsi protégée contre le coronavirus, délivrant l’humanité de ce fléau. Mais la déferlante de nouveaux variants a douché cet optimisme.

L’irruption de la vague Omicron va-t-elle doper cette immunité collective ? Plus contagieux encore que son lointain cousin le variant Delta, lui-même déjà très transmissible, ce nouveau venu semble réunir, sous son enveloppe nanométrique, deux conditions propices. D’une part, son pouvoir de diffusion est favorable à une immunité de masse. D’autre part, sa moindre sévérité – a priori – pourrait offrir ce bouclier tutélaire à moindre coût, pour la société.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *